Book Reviews

  • публикации
    289
  • коментари
    1573
  • прегледи
    1610340

Марион Дели 2

ganinka

955 прегледа

1c6c19dd75400ae3.jpg1dfbdc60191b0208.png

Delly (M.Delly) - псевдоним на Жан-Мари (1875-1947) и Фредерик (1876-1949) Петижан де ла Розиер, брат и сестра. Библиографията им наброява около 105 заглавия, изключително популярни между 1910 и 1950, преведени на много езици и продадени в десетки милиони копия.

Мечтателката Мари, която посвещава живота си на писането, започва да публикува романите си през 1903 г. Приносът на брат й Фредерик е малко известен. Неговата сила се изявява повече в умелото сключване и управление на издателските договори. Той работи едновременно с няколко издателски къщи и успехите на романите следват един след друг. До 1925 г. биват издавани по няколко романа на година, като приходите от продажбите осигуряват на брата и сестрата комфортно съществуване... Същевременно те пазят упорито самоличността си в тайна и остават неизвестни за широката публика и критиците чак до смъртта си. Едва след смъртта на Мари през 1947 г, последвана две години по-късно и от брат си, се разкриват истинските им имена. Двамата са погребани в Notre-Dame de Versailles.

Пояснение: Тъй като информацията за автора е много оскъдна и разхвърляна на хиляди места из мрежата, заглавията са по азбучен ред. С течение на времето ще добавям, ако намеря нещо, а и всяка помощ е добре дошла. Отделните произведения имат много издания предвид популярността си през гореспоменатия период. Затова годините в скобите са най-ранните, които съм намерила, което не означава, че няма и по-ранно издание. Ако в източника е изрично упоменато, че е първо издание, ще бъде добавено и тук към годината, за да се знае.

ЧАСТ 1

LE CANDÉLABRE DU TEMPLE (1966)

Oui, puisqu'il l'a promis à son père mourant, Siegbert épousera Myriam de Würmstein. Oui, lui, le fier, l'ombrageux comte de Hornstedt épousera cette inconnue dont il a appris avec horreur qu'elle est la petite-fille d'un usurier... Et lors de ce mariage secret, rapide et glacé, le lourd voile qui couvre le visage de Myriam cache à Siegbert les immenses yeux noirs, les cheveux d'on de cette fiancée haïe. Sitôt la cérémonie achevée, il fuit. Myriam, quant à elle, sera contrainte à une humble retraite provinciale. Un seul sourire éclaire sa vie celui de sa sueur Rachel, une enfant fragile et tendre. Siegbert, brillant diplomate, sillonne l'Europe... jusqu'au jour où le destin met sur sa route une exquise inconnue, aux longs cheveux d'on roux, au sombre et doux regard. Et qui tient pan la main une frêle adolescente…

LE CHANT DE LA MISERE (1952)

Ma soeur Alexine et moi, nous naquîmes dans une salle d'hôpital, la veille de Noël. Mon père, Félix Dorvenne, exerçait la profession de serrurier. Il gagnait de bonnes journées, lorsqu'il travaillait. Mais il lui plaisait beaucoup mieux de discuter pendant des heures à une table d'estaminet, en sirotant un café ou une inoffensive limonade, car il détestait l'alcool et ne se grisait que de tirades révolutionnaires, d'aspirations véhémentes vers l'âge d'or du prolétariat vainqueur. Et, en attendant que le flot des prospérités se déversât sur la classe ouvrière, Félix Dorvenne laissait manquer les siens du nécessaire. Voilà pourquoi nous vîmes le jour à l'hôpital. Et ce fut par un juron furieux que mon père accueillit la nouvelle.

LE DRAME DE L'ÉTANG-AUX-BICHES (1940)

Elisabeth de Rüden aura.t-elle, un jour, l'explication du mystère qui n'a cessé d'entourer la mort de sa mère trouvée noyée dans l'étang-aux-biches? Accident? Crime? Judith, la seconde femme du père d'Elizabeth, pourrait répondre peut-être à ces questions. Ni elle ni sa fille Agathe, née d'un premier lit, ne peuvent s'entendre avec Elisabeth, encore moins lorsque Agathe épousera Willibad Rüden-Gortz. Mais l'étang exigera d'autres proies. A bord d'une barque conduite par Elisabeth, Agathe et son fils périront noyés. Tout accuse Elisabeth d'avoir volontairement provoqué l'accident: sa haine pour sa jeune rivale, l'aveu de son amour pour Willibad, seul à la défendre contre tous...

LE FEU SOUS LA GLACE (1970) ОГЪН ПОД ЛЕДА

Alwyn entra dans une salle immense. Au fond trônait une énorme statue de Siva, taillée dans un granit rouge. Le dieu tendait ses bras multiples, chacun tenant un serpent. Il semblait darder un implacable regard sur les étrangers qui osaient souiller son temple de leur présence." Le jeune Dr Alwyn Clenmare, établi depuis peu en Bretagne où il exerçait sa profession, vit à présent une étrange aventure... A son grand-père, Lord Rusfolk qui vient de mourir en lui léguant ses titres et privilèges, Alwyn a juré de sauver Ahélya, une petite cousine enlevée par une secte hindoue. Il n'en connaît qu'un portrait, mais elle paraît ravissante... Après avoir déjoué les intrigues d'un oncle et celles d'Aurora, sa superbe et redoutable fille, Alwyn retrouve enfin la trace d'Ahélya. Bravant tous les dangers, les interdits, les superstitions, il découvre le sanctuaire des brahmes où est cachée la prisonnière. Une angoissante lutte s'engage...

LE FRUIT MÛR (1954)

Tugdual Meurzen est un jeune peintre mais déjà on apprécie son talent, son parfait «métier»... Un mot qui le laisse insatisfait, irrité. Ses toiles, il le sent, manquent de liberté, d'âme. En vérité, Tugdual étouffe entre une mère abusive et une soeur à l'esprit sec. Pourtant, dans cette lumineuse Provence où tous trois font un bref séjour, Tugdual se reprend à espérer. Il a fait la connaissance de Sormagnes, le sculpteur, et de sa petite-fille, Dionysia, au pur et grave visage éclairé par un regard d'aigue-marine. Sensible au drame qu'elle devine, elle accepte de poser pour un portrait. Et dès les premières esquisses, un nouvel artiste se révèle… deux coeurs se découvrent. Mme Meurzen va tout tenter pour reprendre son fils. Lui rappeler un ancien, un fatal serment...

LE MAÎTRE DU SILENCE: SOUS LE MASQUE (1960) ПОД МАСКАТА

Включения в приложението Най-четени автори роман на Дели Под маската е вълнуващ и драматичен разказ за голямата любов и голямото нещастие. Действието на романа се развива във Франция, Италия, Австрия и Китай, среща ни с непознати нрави, сблъсква ни със свръхестествени сили. В преплитането между дълга и любовта, благородството и низостта героите търсят пътя към щастието.

LE MAÎTRE DU SILENCE: LE SECRET DU KOU-KOU-NOR (1977)

L'auteur de La Fin d'une Walkyrie et O e Esclave ou reine donne ici la clef de la mystérieuse et troublante énigme posée dans une oeuvre précédente, Sous le masque. Les entreprises de l'espionnage allemand, conduites par une sorte de Vautrin princier, se heurtent à l'action occulte d'une société disposant d'adeptes sous toutes les latitudes et d'un trésor caché en Chine. Elle combat cette invasion sournoise qui pré-cède de peu l'invasion des armées allemandes et châtie impitoyablement le criminel ;poursuivi par sa justice. Une charmante idylle purifie et adoucit l'atmosphère dramatique de ce roman.

LE MYSTERE DE KER-EVEN 1+2 (1963) ТАЙНАТА НА КЕРЕВЕН 1+2

1 - Щастието е в любовта, а тя съществува и в екстемни ситуации. Съществува сред нещастия, скръб, тъга, смърт... Двамата влюбени, Ален и Флорита, го постигат след много премеждия и изпитания.

2 - Любовта има много измерения. Понякога влюбените трябва да изживеят трагични мигове, когато тя е поставена на карта. Любов, омраза, жажда за отмъщение - през всичко минават Ален и Флорита, за да възтържествува любовта им...

LE PORTE SCELLEE (1966)

Gilberte était étendue dans son grand lit d'acajou, parmi la blancheur du linge parfumé de lavande. Sur la table, près d'elle, une veilleuse brûlait, répandant un petit halo de lumière jaune et tremblotante. Des ombres vacillaient au plafond, sur le mur, où couraient les arabesques fanées du papier de tenture. Dans l'obscurité, la pendule à colonnes de marbre notait implacablement le passage des secondes, qui tombaient dans l'éternité, avec chaque instant de la vie des hommes. Gilberte ne remuait pas. Une immense fatigue appesantissait tous ses membres, alourdissait sur l'oreiller sa belle tête aux cheveux souples, réunis par Mélanie en deux nattes qui tombaient de chaque côté du visage très pâle, aux yeux cernés de bleu violacé. Un souffle pénible soulevait la poitrine haletante. Le coeur palpitait avec cette violence sournoise, coupée d'arrêts très longs, qui effrayait tant Gilberte. Les émotions de cette journée produisaient leur effet inévitable, en amenant la crise que les médecins s'étaient efforcés d'éloigner.

LE REPAIRE DES FAUVES (1953)

La belle Suédoise Mme Storven qui s'est remariée avec le duc de Pengdale, lord George Brasleigh, pousse sa fille Hulda, née d'un premier lit, à épouser Charles Brasleigh issu, lui aussi, d'un premier mariage du duc, bien que la jeune fille soit passionnément éprise de lord Harold Treswyll, cousin de Charles. Elle réussit dans son entreprise pendant le séjour que ce dernier fait en Orient. Hulda règne alors en maîtresse à Elsdone Castle. Eric Dorgan, le frère de sir Hector Dorgan, tuteur de lord Harold, a contracté une dette de reconnaissance envers un Français, Jacques Versigny, qui, sur son lit de mort, demande qu'on prenne soin de ses enfants, Jildiz et Hubert. Charles Brasleigh étant décédé dans de mystérieuses circonstances, Hulda pense alors pouvoir conquérir Harold, mais ce dernier épouse la belle Jildiz. Celle-ci sera-t-elle heureuse avec cet homme qui se révèle autoritaire, orgueilleux et n'a jamais pu abandonner les coutumes de l'Orient? Les autres femmes qu'il a connues avant elle ont souffert d'être délaissées. Qu'en sera-t-il pour Jildiz que Hulda poursuit d'une haine impitoyable?

LE ROI AUX YEUX DE LA REVE (1955)

Resterez-vous quelque temps à Pelcoat?

— C'est probable. Je me contenterai de courts séjours à Paris. Ainsi, mademoiselle, j'espère avoir le très grand plaisir de vous rencontrer encore, probablement chez M. le recteur?

Luz répondit avec sa spontanéité habituelle:

— Mais je l'espère bien aussi, monsieur!

Après quoi elle prit congé du jeune homme qui l'accompagna jusqu'au-delà du pont. Elle regagna les Trois-Chênes toute joyeuse. Enfin, elle l'avait revu, cet Hoël, dont le nom était aujourd'hui célèbre! Comme, sous la correction élégante de la tenue, sous les manières d'homme du monde, elle le retrouvait semblable à autrefois!

LE ROI DES ANDES (1970) ЦАРЯТ НА АНДИТЕ (Братята на справедливостта)

Venger soi-même les injustices dont on est le témoin chaque jour, s'arroger le droit de juger et de punir ceux qui se rendent coupables de ces injustices, tel est le but que s ' est proposé d'atteindre Don Miguel, surnommé le roi des Andes. Nul ne peut faire fléchir ses décisions, ni atténuer ses rigueurs... jusqu'au jour où il reverra Inès qui participe à une périlleuse expédition au Pérou où elle risque sa vie. L'amour changera-t-il le caractère de cet homme dur, cruel, impitoyable? Inès se demande pourtant si son bonheur est auprès de lui, si elle ne court pas au-devant de la plus amère déception en essayant, malgré lui, de le convaincre de consacrer son temps à des tâches plus nobles.

LE ROSEAU BRISE (1954)

"La fidélité en amour?Je ne m'en sens pas capable. Je veux du changement. Même Claire, ma femme, si ravissante, ne m'a pas gardé..." Tel est l'aveu du beau, de l'irrésistible Flavio. Séparé de son épouse, il poursuit au gré de son caprice, une carrière de séducteur qui ne respecte ni l'innocence ni la pureté. Peu d' élues se refusent, hélas!... Aussi, dès qu'il rencontre en Italie; où l' accompagne son cousin Emmanuel, la jolie Giovanna, lui fait il une pressante cour, bien accueillie. La jeune fille est troublée..., loin d'imaginer que Flavio est marié. Emmanuel n' est pas moins amoureux de Giovanna, mais il l' est profondément. Il n'a qu'une idée: se vouer à son bonheur. Et il s' alarme en secret à la perspective du bouleversement de cet être si jeune et si fier quand Giovanna apprendra la duplicité de Flavio. I1 faudra pourtant qu'un jour... N' est-il pas déjà trop tard? Un coeur brisé peut-il l'être à jamais?

LE RUBIS DE L'EMIR (1968)

- Avez-vous toujours conservé le fameux rubis que l'émir remit pour dot à une de vos parentes?

- Oui, répond Aimery de la Roche Lausac au père de Meryem; il est toujours resté dans la famille.

- On dit que ce bijou est un gage de bonheur pour celle qui le porte.

- Cela dépend de ce que l'on entend par bonheur! réplique Aimery d'un ton ironique.

Marié à Flora, Aimery n'est pas heureux. Il l'avoue à sa jeune cousine Meryem de Grelley, il lui confie son espoir qu'un jour peut-être il sera libre...

Leur conversation, surprise par une oreille indiscrète, se retournera contre lui quand on découvrira sa femme Flora assassinée.

Aimery est arrêté. Est-ce lui le coupable? Qui a volé sur la morte le «rubis de l'émir»? Françoise Gibault, filleule recueillie par le père de Meryem? Elvira de Gomaès, soeur de Flora, ambitieuse et amoureuse de son beau-frère, capable de commettre même un crime?

Meryem conservera-t-elle sa foi à celui que tout accuse et qu'elle aime en secret?

LE SCEAU DE SATAN (1969)

Une demeure ancestrale perdue près d'un marécage, des signes mystérieux gravés sur la pierre, un oncle et une cousine énigmatiques avec, dans le regard, la même lueur maléfique... Curieuses retrouvailles de famille pour le jeune Bernard Dambreuil! Heureusement, Marguerite et d'autres cousines aussi charmantes lui font vite oublier ces parents peu sympathiques. Pas pour longtemps! A peine a-t-il le temps de faire la connaissance de Marie-Claude que celle-ci est retrouvée morte dans son lit. Arrêt cardiaque, dit-on. Est-ce sûr? Marie-Claude était riche et en excellente santé. Et sa famille pas désintéressée. Alors? Mort naturelle... ou suspecte?

LE SECRET DE LA LUZETTE (1948)

Gaïta Valprez, jeune et fantasque orpheline, vit en sauvageonne, près d'une vieille parente, dans un manoir d'Auvergne que baignent les eaux de la Luzette. Lorsque son tuteur, le poète Gildas Le Guemez, décide de l'envoyer en pension, la jeune fille connaît des heures d'amère révolte. Pourtant elle s'attache peu à peu à ce tuteur froid et sévère que semble ravager une indicible tristesse. Quel drame a bouleversé sa vie? Gaïta, qui s'est mise à aimer Gildas, sera-t-elle assez forte pour lui apporter la paix et le bonheur?

LE SECRET DE LA SARRASINE: ELFRIDA NORSTEN (1924)

Le comte de Faligny tiendra-t-il sa promesse de démasquer le véritable assassin de sa soeur? Rendra-t-il l'honneur à Elfrida Norsten, la fille de l'homme que son témoignage a déshonoré? Il aime « la fille du forçat» qui, elle-même éprise du comte, ne consentira à l'épouser tant que son père ne sera pas réhabilité. Raymond de Faligny apprend que la femme du docteur Norsten vit avec un certain Nathaniel Barnett. Ce dernier n'est autre que le cousin de Norsten, Frund Erlich, père de Dinah dont Raymond a repoussé les avances. Poussé par la cupidité, dépité de voir sa fille abandonnée par le comte, Erlich poursuit de sa haine Elfrida Norsten et tente de la tuer à plusieurs reprises. Estil le meurtrier d'Aurore de Serval? Pour cet homme, tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Elfrida et Raymond de Faligny réussiront-ils à vaincre les criminels desseins de leurs ennemis? Pourront-ils oublier dans l'amour la haine qui a séparé autrefois leurs deux familles?

LE SECRET DE LA SARRASINE: LE ROI DE KIDJI (1924)ТАЙНАТА НА САРАЦИНА: ЦАРЯТ НА КИДЖИ

Raymond de Faligny, ulcéré par la perte du domaine de la Sarrasine au profit du docteur Valdemar Norsten, voue à ce dernier une haine tenace. Et il accusera le docteur, preuves en main, d'être l'assassin d'Aurore de Serval, soeur de Raymond. Arrêté, condamné au bagne, Norsten réussit à s'évader et à s'enfuir avec sa fille Elfrida dans une île de l'Océanie, où le docteur est reconnu bientôt par les indigènes roi de leur royaume de Kidji. A Paris, déçu par les intrigues de miss Dinah Barnett de qui il s'est épris, de Faligny part pour les îles du Pacifique avec son ami André, un explorateur. Les sujets du roi de Kidji les font prisonniers. Le docteur tirera-t-il une vengeance éclatante de celui qui a brisé sa vie et celle de sa fille? Il jure à Raymond de Faligny, avant de mourir, qu'il est innocent du crime. Les trois Européens réussissent, au prix des plus grands périls, à rejoindre Melbourne d'où ils s'embarquent pour la France. Elfrida, de Faligny n'ont plus qu'un but: réhabiliter la mémoire de Valdemar Norsten.

LE SPHINX D'ÉMERAUDE (1957)

Elevée durement par le baron de Pelveden, Bérengère s'enfuit du château de Rosmanec, protégée par Gaspard de Sorignan qui veut se marier secrètement à Paris avec la belle mais frivole Françoise d'Erbannes. Mais les routes sont peu sures sous le règne d'Henri III. Protestants et catholiques s'entretuent. Les fugitifs sont arrêtés et conduits devant Wennaël de Trégune, due de Rochelyse. Curieuse figure que celle de Wennaël. Elevé par son oncle Alain qui a péri au cours de la nuit de la Saint-Barthélemy, en août 1572, après s'être marié à une Hindoue de grande beauté, Adrâni, le jeune homme s'est juré de châtier l'assassin de son oncle. Et ses fidèles lui ont prêté serment de fidélité sur un bijou qu'il porte toujours sur lui: un petit sphinx taillé dans une seule émeraude. Séduit par la beauté de Bérengère, intrigué par le mystère qui entoure ses origines, Wennaël ne cesse de penser à ce qu'a dit d'elle Adrâni: «Elle semble née princesse.»

LE TESTAMENT DE M. D'ERQUOY (1978)

Inquiétante demeure, en vérité, que cette propriété de la côte normande... Un vieillard égoïste, Albéric d'Erquoy, y vit seul en attendant la mort. Sous une forme dramatique, la mort survient. Un matin, on le trouve assassiné. Les proches de la victime s'interrogent: qui est coupable? On le vieil original a-t-il caché sa fortune? D'après son testament! elle appartiendra à celui qui la découvrira. Tout un monde s'agite autour de cette énigme. Des personnages pervers, d'autres purs, angéliques. Au milieu de ce déferlement de passions, une tendre idylle s'ébauche. La sage Raymonde s'est éprise du charmant Ogier., comte de Montanes, qui partage son sentiment. Mais ils ne sont pas du même milieu social... Lorsque le criminel sera démasqué et le mystérieux trésor enfin découvert, les deux jeunes gens parviendront-ils à lutter contre les préjugés et à trouver le bonheur?

LE VIOLON TZIGANE (1950)

Il y avait maintenant huit jours que Mirka était prisonnière des tziganes. Et c'était le lendemain qu'elle devait devenir la femme de Mukarus. Chaque jour, malgré ce que lui avait dit le tzigane, elle avait espéré voir apparaître les sauveurs. Mais rien n'était venu troubler l'immuable solitude du coin de forêt où se trouvait la grotte mystérieuse qui lui servait de prison. Tous les matins, Holka, la vieille tzigane, lui faisait faire au-dehors une promenade. Mais, pour sortir de la grotte, on lui bandait les yeux, et la même cérémonie avait lieu à la rentrée. Pourtant, ce matin…

LES DEUX CRIMES DE THÈCLE (1966)

Elle est courageuse, Marie-Marthe, la jeune infirmière, et pourtant dès son arrivée au château de Mieulles, isolé sur un escarpement des monts de Corrèze, elle est saisie d'une sourde angoisse. Elle est sensible et bonne, et pourtant elle ne ressent que peu d'affection pour sa petite malade, Fernande de Grisolles. L'enfant est sournoise, égoïste, gatée par sa mère... Tour à tour suave et d'une sèche dureté, Mme de Grisolles règne sur le château -en l'absence de son mari, soigné dans une lointaine maison de santé... Et Marie-Marthe apprend avec stupeur que les deux servantes de Mieulles -maltraitées, à peine nourries- sont les filles du premier mariage de M. de Grisolles: Sylvine la résignée, Thècle la rebelle...Dans ce château-labyrinthe, aux escaliers dérobés, au donjon interdit, Marie-Marthe va surprendre d'autres secrets sordides. Quand Mme de Grisolles en prend conscience, une lutte feutrée s'engage. Puis dans le huis clos des vieux murs, les haines s'exacerbent..

LES DEUX FRATERNITES (1960)

Je ne peux pas vivre sans toi, Claudine! gémit Alexis, cloué sur son fauteuil. Le jeune infirme est aigri, tyrannique. Claudine refuse de l'épouser. Alors, le plus terrible des chantages va s'exercer sur elle. Enfant trouvée, elle fut recueillie jadis par Prosper Louviers, le père d'Alexis, un nouveau riche dur et ambitieux. Il lui fait payer cher ses bienfaits. Car il y a deux fraternités, celle qui vient du coeur, et celle qui ne vise qu'à tromper autrui. Si Claudine refuse de consacrer sa vie à Alexis, qu'elle s'en aille, la rue l'attend... Éprise d'idéal, Claudine cultive un rêve secret: elle aime le lieutenant Henry de Mollens. Il est beau, chevaleresque. Quand elle apprend qu'il est fiancé, elle cherche à mourir. Dans la nuit glacée, elle tombe. La neige la recouvre. A son réveil, un tendre visage de femme se penche sur elle. Et cette femme lui ressemble étrangement...

LES HEURES DE LA VIE (1966)

Comme Phyllis écoute avec délices s'égrener, le notes des Heures de la vie sous les doigts d' Alex Orbiewicz! Il joue là une composition de son frère Witold - un musicien que la sensible adolescente admire avec ferveur. Ainsi naît entre les jeunes gens une douce entente et bientôt la grand-mère de Phyllis donne son consentement au mariage... Pour lui c'est l'amour le plus intense, pour elle une tendresse confiante. Witold quitte sa retraite de Cap d'Antibes et rejoint les fiancés. Entre Phyllis et lui naît alors, foudroyante, totale, une passion qu'ils refusent, qu'ils nient, mais dont Alexy prend conscience. Avec horreur, avec effroi. Avec désespoir aussi car il vénère son frère. C'est un être déchiré, écartelé, qui s'interroge...

LES HIBOUX DES ROCHES-ROUGES (1959)

Un soir de neige, une petite fille est recueillie par le baron de Vaumeyran au seuil de sa demeure ; on l'appelle Hermine. Lorsqu'après ses années de pension, Hermine, à 18 ans, revient aux Roches-Rouges, elle trouve au château une étrange et inquiétante atmosphère. Quel mystère pèse sur cette demeure? Quels sont les cris tragiques, entendus un soir, qui ont glacé d'effroi la jeune fille? Si Hermine réussit à élucider ce mystère, la connaissance d'un secret dramatique ne l'empêchera-t-elle pas de s'unir à celui qu'elle aime?

LES OMBRES (1925)

Orpheline de mère et dont le père, remarié, vit à Paris, Madel a vécu une enfance préservée dans la demeure familiale de Bargenac. Entre deux aïeules tendrement chéries. Lorsqu'elles s'éteignent, M. Breuil appelle sa fille à Paris et Madel se retrouve -dépaysée et blessée- dans une famille sans âme. De rares êtres adoucissent sa détresse: le chaleureux Dr Vital Nisse; Mme Marsy, surtout, une vieille dame exquise qui vit avec son fils Bernard. Quand Vital, soudain, lui témoigne un sentiment plus ardent, Madel est tout à la fois ravie et effrayée. Elle ne sait rien de la vie mais la rumeur lui a appris la frivolité de Vital... Dans les yeux de Bernard, elle a lu beaucoup de tendresse. Cependant la réserve du jeune homme est si grande...

LES SEIGNEURS LOUPS (1972)

1793. La Révolution. Oriane de Cormessan doit fuir avec son jeune frère Aimery. Tous deux trouvent refuge en Autriche, auprès d'une cousine qui dirige un chapitre de chanoinesses fondé par la famille des Faldensten. Les Seigneurs loups, tel est le surnom donné aux comtes de Faldensten, car ils portent dans leurs armoiries une tête de loup. Durs, hautains; despotiques, ils sont craints de tous... L'héritier du titre, le redoutable et séduisant Guido, tombe amoureux d'Oriane et décide de l'épouser. Terrifiée, la jeune fille ne peut qu'y consentir. Dès cet instant, elle s'attire la haine d'une jeune femme, délaissée par Guido, la comtesse Freihild Moldau qui jure de se venger.”Je sais haïr et aimer... jusqu'au crime", dit-elle. Par ce crime, elle compromettra gravement sa jeune rivale. Oriane, prouvera-t-elle son innocence aux yeux de son Seigneur loup, qu'elle commençait à trouver moins terrible, presque tendre...?

LES SOLITAIRES DE MYLOS (1964)

Une joie diabolique étincela dans les prunelles de Gérardine.

- Eh bien, soit, vous avez raison! s'écria-t-elle d'un ton triomphant. Oui, je vous hais tous, et vous surtout, Renaud. Vous savez pourquoi? Gérardine n'oublie rien... Oui, je me suis délectée en voyant les humiliations s'abattre sur vous, si orgueilleux. J'ai eu d'heureux moments, Renaud, et j'ai trouvé la vengeance très douce... Tenez, en ce moment, je pourrais mettre fin à votre épreuve, vous faire connaître la cause véritable de la mort de Victoria et vous réhabiliter aux yeux de tous.

M. d'Armilly interrompit avec un calme glacial

- Ce serait fort inutile, pour la bonne raison que je connais aussi bien que vous la vérité sur cette mystérieuse affaire.

Cette fois, Gérardine sembla perdre sa présence d'esprit. Elle demeura un moment sans parole, regardant avec des yeux un peu dilatés l'impassible visage de Renaud.

- Vous connaissez?... vous savez? balbutia-t-elle.

- Oui, je sais, depuis fort longtemps même...

LYSIS (1958)

« Vous êtes catholique, fervent pratiquant, de votre religion, monsieur de Malay. Lysis, ma soeur que vous voulez épouser, est païenne. Elle doit le rester. C'est à cette condition que je vous accorde sa main. De plus, votre mariage ne sera pas célébré à l'église. Une simple cérémonie civile légalisera la situation ». Jean de Malay ne peut accepter ces conditions qui lui sont imposées par Irène Dormier ; celle-ci a élevé Lysis et son frère Hélos dans le plus profond paganisme. Elle rejette la pratique de toute religion, contestant qu'elle puisse être un soutien aux heures de faiblesse et une consolation dans les inévitables épreuves de l'existence. Plutôt que de renier sa foi, Jean préfère rompre avec Lysis. C'est la séparation, mais la vie remettra plus tard en présence les deux jeunes gens dans des circonstances tout autres. Et Irène, à,l'approche de la mort, sollicitera d'eux le pardon de ses er¬reurs et même... d'un crime.

MA ROBE COULEUR DU TEMPS (1933) САМА В ЖИВОТА

"Сама в живота" на Марион Дели е разказ за обеднялата аристократка Жюлиет д'Арбие, която с трудолюбие, смелост, силна воля и гордост на характера, съчетани с прелестна външност, спечелва сърцето на виконт Де Трезон и собственото си щастие. Романът утвърждава вечните ценности на живота, противопоставяйки ги на леността, притворството, злобата и завистта. "Сама в живота" е книга, която ще затрогне сърцето ви. Тя се чете с истинско удоволствие.

MAGALÌ (1921) МАГАЛИ

Magali et son petit frère Freddy, se retrouvent orphelins à la suite du décès de leur mère malade pendant un voyage en train. Ils sont adoptés par une gouvernante au service de la duchesse de Völhberg et vont ainsi côtoyer les enfants de la famille ducale.

MALEREYNE (1969)

Voici la dernière oeuvre de la célèbre romancière. D'un ton assez différent de celui de ses autres ouvrages, il nous raconte la tragique histoire de la famille Malereyne, au lendemain de la guerre de 1870. Sur cette famille pèse une sorte de malédiction, qui a voué au crime plusieurs de ses membres. Le dernier de ces meurtres sera commis par Franceline, qui tuera sa soeur jumelle Allys pour se substituer à elle auprès de son mari. Lorsque celui-ci découvrira le crime, après avoir épousé la meurtrière, il se résignera à ne pas briser son nouveau foyer, mais ce souvenir atroce continuera de peser sur les deux époux.

MITSI (1954) МИЦИ

Vers quel destin marche la frêle et jolie Mitsi, lorsqu'elle franchit, dans sa robe de toile grossière, le seuil de Château Rose, la somptueuse demeure des Debrennes de Tarlay? Orpheline et sans ressources, elle vient chercher protection auprès de son tuteur, M. Parceuil - l'homme de confiance des Tarlay. Mitsi ignore tout, hélas, de l'accusation de bâtardise qui pèse sur elle... Et la voici bientôt vouée aux tâches les plus basses; doublement haïe par la toute-puissante douairière du domaine et par Florine, la fiancée de Christian. Ce Christian volage, égoïste, mais si séduisant que Mitsi ne peut s'empêcher de le chérir en secret. Jusqu'au jour où le jeune homme tente d'abuser d'elle. Alors, au péril de sa vie, elle fuit. Tandis que Christian découvre qu'il aime pour la première fois…

OURIDA (1958)

Angelica porte un prénom trompeur: derrière cette voix douce et ce visage d'ange se cache une âme d'intrigante avide et sans scrupules. Recueillie par le comte Marcien de Varouze, la jeune et jolie veuve ne tarde pas à devenir la maîtresse des lieux et à faire chasser Gérault, le neveu et seul héritier du comte. Le comte, homme bon et généreux, est loin de soupçonner la véritable nature de celle qu'il vient d'épouser. Alors qu'il n'attend qu'un signe de son neveu pour lui ouvrir Ies bras, comment pourrait-il deviner qu'Angelica a subtilisé les lettres de Gérault? Vieilli prématurément, affaibli par les drogues que lui administre Angelica, le comte ne sait pas qu'il ne reverra jamais son neveu. Il ne sait pas non plus qu'il existe quelque part une femme et deux enfants désormais seuls au monde. Cette femme s'appelle Mme de Varouze. Et ces enfants, Etienne et Ourida, sont les enfants de Gérault…

POUR L'AMOUR D'OURIDA (1969)

Afin d'échapper à la criminelle famille de Varouze qui l'opprime, Ourida parvient à s'enfuir... Elle se réfugie chez son unique soutien: le prince Salvatore Farnerra.

Les conquêtes de ce riche et brillant aristocrate sont innombrables! La jolie, la tendre Ourida l'émeut, le séduit pour-tant. Bientôt même l'épouse... Souvent il se plait à témoigner à sa jeune femme une admiration éperdue:

- Rien n'est plus beau que tes yeux de Sarrasine, ma bien-aimée... lui dit-il un soir, dans l'ombre de leur parc, en Sicile.

Cachée derrière un buisson, une délaissée, Marcia, la célèbre cantatrice, se jure de détruire ce couple dont la trop visible passion la torture. Mais qui l'aidera?

- Je sais comment perdre Ourida! affirme à Marcia une énigmatique devineresse. Puis comment vous faire reconquérir le prince.

Salvatore ira-t-il jusqu'à exposer sa vie pour l'amour d'Ourida?

REINETTE (1969)

Marie-Reine du Helly — Reinette — est orpheline. Elle a été recueillie par son tuteur, M. Douvre, qui laisse à une épouse autoritaire le soin de son éducation. Mme Douvre, craignant que cette jeune fille sans fortune ne plaise à l'un de ses fils, voudrait la marier au plus vite. Elle la force à se fiancer à un savant bien plus âgé qu'elle, Valéry Logart, décidé à épouser une femme qu'il pourrait façonner à sa guise, suivant des théories très arrêtées. Quelques jours avant le mariage, Marie-Reine qui est très pieuse, sentant que son fiancé combattra sa foi, rompt avec éclat. Valéry en épouse une autre et ce mariage est un échec. Devenu veuf, il retrouvera Marie-Reine. Le savant se rend compte de ce qu'il a perdu par son intransigeance, il juge enfin à leur valeur le charme et les profondes qualités morales de Reinette et il finira par l'épouser. Marie-Reine est une des plus émouvantes héroïnes de Delly. Le roman, plein de péripéties inattendues, est de ceux qu'on lit sans pouvoir les quitter.

RUE DES TROIS GRACES (1950)

Sa voix s'éleva, nette et calme:

- Le vendredi 10 juin, entre minuit et une heure du matin, monsieur Honoré de Carlande était assassiné là...

Il étendait la main vers le lit recouvert de sa courtepointe de soie brochée.

-... Au matin, on trouva les portes closes comme à l'ordinaire. Dans cette panoplie, un stylet appartenant à la victime conservait des traces de sang. Les médecins déclarèrent, après examen de la blessure, qu'il avait été l'arme employée pour tuer monsieur de Carlande. Les soupçons, aussitôt, se portèrent sur sa femme. Puisque personne d'autre qu'elle ne pouvait pénétrer dans ces pièces fermées, la solution du problème semblait simple, trop simple peut-être...

SAINTE-NITOUCHE (1955)

Il serait difficile d'imaginer famille plus unie et plus heureuse que celle de maître Arzen, le no-taire de Losbéleuc, en Bretagne. Mais cette uni-on affectueuse et ce bonheur paisible risquent un beau jour d'être compromis. Est-ce par le retour des habitants de la demeure voisine, les Rodennec? N'est-ce-pas plutôt par l'arrivée d'une cousine orpheline, Moussia, accueillie comme une fille et comme une soeur après la mort de son père? Moussia pourtant se montre charmante, pleine d'attention et de dévouement. Mais son cousin Tugdual, dit Tug, observe, avec méfiance, le moindre de ses gestes... Car il pressent qu'un jour peut-être, à cause d'elle, un drame éclatera..

SALVATORE FALNERRA (1970)

Avant de mourir, Gérault de Varouze a fait promettre à sa jeune femme d'aller se réfugier avec leurs deux enfants, Étienne et Ourida, chez son oncle, le comte Marcien, avec qui il était fâché. Le comte Marcien, vieillissant, est tombé entre les mains d'une femme ambitieuse et perverse, Angelica, qui s'est fait épouser. Elle règne en maîtresse dans le somptueux château de la Roche-Soreix. Un noir dessein l'obsède: cacher à son mari l'existence du petit Étienne et de la jolie Ourida. Elle les loge avec leur mère dans une modeste maison, les surveille, les humilie, les maltraite... Puis elle fait enlever Étienne, l'héritier du nom. De chagrin, la veuve de Gérault meurt à son tour. Voilà Ourida seule au monde, et toujours captive. Un jour, le jeune prince Salvatore Falnerra l'aperçoit. Séduit par sa sur-prenante beauté, il veut percer le mystère qui l'entoure. Mais la redoutable Angelica veille...

SOUS L'OEIL DES BRAHMES (1966)

A Paris où Manon travaille, le hasard la met en présence d'Ahélya, la soeur de Maun-Sing. Bientôt, une sincère amitié unit les deux jeunes fllles. Elle se revoient sou-vent et, un jour, Manon rencontre chez Ahélya le maharadja de Bangove-Maun-Sing qu'elle n'avait pas revu depuis longtemps.

La petite Manon d'autrefois qu'il appelait alors « l'enfant mystérieuse » est devenue une séduisante jeune fllle et Maun-Sing s'éprend passionnément d'elle. Mais quels sont ses origines, son passé? Nul ne le sait.

Qu'importe! Manon est enlevée par Maun-Sing sur son yacht, le Trimourti, qui fait route vers l'Inde.

— Pour vous soustraire aux attaques de vos ennemis, ces Courbarols qui ont juré votre perte, pour accomplir mes dessins personnels, j'ai dû agir ainsi, Manon, lui avoue Maun-Sing. Et puis, je ne vous rendrai jamais votre liberté, parce que je vous aime et vous veux pour femme. Nous nous marierons dès notre arrivée en Inde.

C'est, pour « l'enfant mystérieuse », le début d'une extraordinaire aventure…

UN AMOUR DE PRINCE (1968)

Dans les jardins du château de Versailles, Odile laisse tomber son livre. Un jeune homme le ramasse, le lui tend... C'est le coup de foudre! Odile est pauvre. Lui, Frantz de Drosen, est un prince. Ni l'un ni l'autre ne peuvent oublier cette rencontre. Devenue lectrice de la soeur du prince, Odile lutte pour échapper à l'amour impossible... A la Cour, d'ailleurs, on se montre, hostile à la trop jolie Française. Une grande dame, follement éprise de Frantz, songe même à éliminer l'intruse par le poison. Cédant à leur passion, Odile et le prince viennent de se fiancer. Dans quatre jours, ils seront mari et femme. Du moins le croient-ils, inconscients du danger...

UNE FEMME SUPERIEURE (1948)

UN MARQUIS DE CARABAS (1935)

Un inconnu au visage bronzé, à l'air hautain contrastant avec ses vêtements élimés, descend du train à la gare de Treilhac. C'est Lorenzo. Il revient dans le Bordelais après une longue absence. Chacun l'évite: il ne semble pas avoir fait fortune, en Afrique! Pour sa belle-mère, Mme Damplesmes, qui vit dans la maison de Lorenzo, ce retour est une catastrophe. Cet aventurier, ce raté est bien capable de la chasser, elle et ses enfants! Seule, Hélène une orpheline recueillie par Mme Damplesmes, accueille le jeune homme avec chaleur. Elle-même est malheureuse, traitée comme une domestique... Dans les salons de Treilhac, on ne parle que d'un mystérieux étranger qui vient d'acheter un superbe château et les terres qui l'entourent. Les jeunes filles rêvent de ce riche parti, surnommé”le marquis de Carabas". Lorenzo a su se faire aimer de la douce Hélène. Il songe à l'épouser. Mais avant, il prépare sa revanche, qu'il veut éclatante…

UNE MESALLIANCE (1966) НЕРАВЕН БРАК

Serge Harbreuze, qui a acquis une immense fortune dans l'industrie, annonce, un jour, à ses proches qu'il a décidé de se marier avec la comtesse Odile de Walberg, une Autrichienne. Le jeune couple s'installe dans la vieille demeure des Harbreuze. Il ne sera pas heureux longtemps. Serge, fier de sa réussite, mais très orgueilleux, supporte difficilement les sautes d'humeur de sa femme qui ne cesse de lui rappeler cons¬tamment la noblesse de ses origines. «Je serai toujours une Walberg, lui lance-t-elle, un jour, au cours d'une scène plus violente que les autres. Je n'appartiendrai jamais à votre bourgeoisie que j'exècre. Je, n'aurais jamais accepté cette mésalliance si mon père ne m'y avait contrainte». Le lendemain matin, Odile quitte le toit conjugal. Est-ce la séparation définitive?

UNE MISÈRE DORÉE

Dès le seuil de Runsdorf, cerné par son immense forêt, la douce Marysia s'est sentie inquiète... mais il lui faut cependant rester auprès de son père, nouveau précepteur des jeunes châtelains, auprès de son frère Alexy, à demi paralysé. Bientôt Marysia découvre avec effroi quels souvenirs tragiques hantent ce château vétuste ; elle devine les déchirements des Lendau, aristocrates qui se sont enfermés dans une morgue amère, souvent blessante pour la jeune fille. Alors, quand le jeune comte Walther de Lendau, passionné de médecine, cherche à soulager le mal d'Alexy, Marysia, troublée, s'interroge: nouveau signe d'orgueil ou élan généreux? Marysia n'ose répondre, n'ose écouter son coeur...




0 Коментара


Все още няма коментари.

Регистрирайте се или влезете в профила си за да коментирате

Трябва да имате регистрация за да може да коментирате това

Регистрирайте се

Създайте нова регистрация в нашия форум. Лесно е!


Нова регистрация

Вход

Имате регистрация? Влезте от тук.


Вход